Comment le surpoids affecte notre bonheur

Peut-on être en surpoids et être vraiment heureux dans sa vie? C'est une question à laquelle on répond avec l'histoire d'une ancienne obèse qui nous livre ses sentiments.

L’été est là les amiiis, ça y est il est là :). C’est une période où on fait très attention à son corps et c’est pour cette raison que j’ai décidé de parler du SURPOIDS.

De plus en plus de gens en souffre et cette saleté affecte leur santé. Que ce soit physique ou psychologiquement. Très franchement je ne sais pas lequel de ces deux aspects est le pire. Le but de cet article est d’aider celles et ceux dans ce cas, c’est-à-dire en surpoids. Pour comprendre que leur situation n’est peut-être pas la meilleure qui existe et que, malgré ce que beaucoup de personnes atteintes de problèmes de poids pensent…il existe un remède, un « après » beaucoup plus radieux.

 

Dans cet article on va parler de l’impact du surpoids sur notre niveau de bonheur.

(Pour écrire cet article, je me suis documenté au près de personnes ayant été en surpoids par le passé. J’ai écouté attentivement ce que disait des coachs internationaux de grande renommée. Et j’ai suivis mon propre avis et ma propre expérience).

Tu ne peux pas être en surpoids et être heureux!

 

L’être humain veut plaire

C’est la nature qui est ainsi faite. Nous voulons plaire aux autres. L’une des plus grande peur qui existe n’est autre que la peur d’être rejeté, de ne pas être aimé. Il faut en général beaucoup de temps pour bien le comprendre. Certaines personnes le comprennent très vite et c’est pour ça qu’elles ont du succès par la suite dans les domaines qui leur tient à cœur. D’autres le comprennent tardivement et d’autres encore ne le comprennent jamais.

Ce qui est triste dans cette histoire c’est que la majorité des personnes en surpoids mangent beaucoup et mal pour noyer, éliminer cette peur. Elles veulent être aimées, mais elle trouvent que ce n’est pas le cas alors elles mangent mal et prennent du poids. Et ensuite pour faire bien devant les autres, elles vont dire qu’elles se sentent bien dans leur peau, qu’elles aiment leur corps comme il est. Afin que les autres se disent: « Wow, elle s’accepte telle qu’elle est et s’en fiche du regard des autres »;

Malheureusement, c’est tout l’inverse.

Voici un exemple d’une femme longtemps atteinte de ce problème de surpoids et même d’obésité. Elle s’appelle Camille Claybaugh et tient un blog où elle parle de cette relation Surpoids/Bonheur.

L’histoire de Camille Claybaugh

« C’est inconfortable d’être grosse. Porter plus de poids que votre squelette peut le supporter, c’est inconfortable tous les jours. Tu transpires pour un rien. LES CUISSES qui se frottent tuent votre meilleur pantalon. Impossible de mettre des shorts plus courts que la longueur du genou. Les tailles de vêtements quand on est en surpoids ne nous vont pas. Les dressing ne sont pas des lieux de bonheur pour les personnes en surpoids. Je voulais faire parti des gens à qui les vêtements étaient destinés« .

Camille Claybaugh

 

Elle poursuit en expliquant que c’est l’envie d’être aimée, de trouver un homme qui l’a motivée à changer.

« La majorité des gars préfèrent les femmes qui prennent soin de leur corps. Tu ne vas pas les convaincre que tu es la plus affûtée de toutes les filles en surpoids. Ils s’en foutent! Tu peux dire que ce sont des c…, mais pourquoi leur en vouloir? Ils veulent ça car c’est la biologie qui le veut« .

Etre en bonne santé c’est avoir un corps en forme! 

Voici le lien de l’article de Camille si vous voulez en savoir plus sur son expérience et son état d’esprit:

https://thoughtcatalog.com/camille-claybaugh

 

(Preuve que ce sujet est difficile à aborder, j’ai vraiment galérer à trouver une image pour cet article. Quand on clique « surpoids » sur les sites d’images gratuites, ils nous mettent presque que des personnes sportives avec un ventre ULTRA PLAT!)

Baisse de l’estime de soi

 

Camille explique que c’est les mauvaises relations qu’elle a eu qui lui ont fait prendre conscience que son estime d’elle-même n’était pas au niveau où elle voulait qu’elle soit. Elle sentait mal et regardait les autres filles qui vivaient la vie qu’elle désirait.

Elle s’est dit: « Pourquoi ELLES et pas MOI »? 

« Pourquoi ont-elles la ligne et pas moi »?

« Quelle est la différence dans notre constitution »?

Elle en avait marre de cette vie, et a décidé que personne ne méritait plus qu’elle d’avoir ce qu’elle VEUT.

 

Je pense que c’est le début du VRAI CHANGEMENT. Dès que l’on pense ainsi, on devient inarrêtable. On est dos au mur, la seule chose à faire, c’est AVANCER.

Elle explique qu’elle s’est mise à bosser dur sur cet objectif d’avoir un corps en pleine santé, un corps mince pour rentrer dans de beaux vêtements. Elle faisait ce qui rendait les gens heureux, c’est-à-dire du sport, avoir une alimentation équilibrée ( Pas se priver de tout mais avoir un ÉQUILIBRE).Elle tenait le coup car au début c’est dur mais au bout de 66 jours (2 mois environ) de discipline ça devient une habitude. Qui dit habitude, dit routine. Ce n’est plus si dur!

Elle termine son fabuleux article en disant que tu es heureux à partir du moment où tu peux vivre à ton potentiel maximum.

« Arrêtez d’espérer perdre du poids. Allez VRAIMENT GAGNER la partie »!

 

>> Vous avez la possibilité d’allez lire mon article qui vous expliquera à quel point vous pouvez:

diminuez-votre-estime-de-vous-meme-avec-une-mauvaise-nutrition

 

 

Commencez par changer vos pensées pour quitter ce foutu surpoids!

 

« Je suis grosse et malheureuse »; « Je mange car je suis malheureux »; « Ce corps me rend tellement malheureuse »…

Voici quelques pensées que se disent les personnes en surpoids.

Ce qui est important de comprendre c’est que le corps que l’on a vient de nos pensées. C’est la pensée qu’on a dans la tête qui va ensuite donner naissance à une action de notre part. Nos pensées dirige notre comportement. Si avant de manger un steak-frite comme chaque samedi soir vous vous dîtes une heure avant: « J’en ai marre d’être grosse, j’en peux plus. Je vais changer car je ne peux plus continuer dans cette voie-là. Je vais faire ce qu’il faut pour réussir ». Et la, vous allez acheter des légumes et de la salade pour vous faire une belle salade composée le soir. Vos pensées ont menées à une action et une action très positive pour vous et votre corps.

Cela marche seulement si quand vous vous répétez cette pensée vous êtes concentrés dessus à fond, que vous vous sentez motivés par ce que vous dîtes. Sinon ce n’est qu’une pensée qui passe, une parole en l’air.

 

  • Imaginez-vous en train de perdre du poids

Les actions que vous allez prendre, les petits résultats qui commenceront à apparaître.

  • Que ferez-vous ensuite quand vous aurez atteint votre objectif?

Comment allez-vous profiter de votre vie? A quel point vous sentiriez-vous heureux(se)?

  • Pensez-y tous les jours

Faîtes en sorte que ça devienne une obsession pour vous. Une obsession tout ce qu’il y a de plus sain.

Pensez-y avec détermination. Vous allez y arriver. Des tas de gens l’ont fait et le font chaque jour. Alors pourquoi PAS VOUS?! VOUS LE MÉRITEZ!

 

 

 

 

 

 

About The Author

Raphaël

Bonjour je m'appelle Raphaël LUCAS, j’ai 25 ans. En ce qui me concerne les problèmes de santé ont occupé une grande place de mon enfance, mon adolescence et même jusqu’à mes 21 ans. Ces problèmes m’ont littéralement pourri la vie. Mon estime de moi-même et ma confiance en moi étaient catastrophiques. C’est à partir de 2004 que j’ai vraiment commencé à « visiter » les hôpitaux (Loire Atlantique,Indre et Loire, Finistère, Île de France) afin que l’on trouve d’où venait ces problèmes.On m’a d’abord diagnostiqué une rectocolite hémorragique (RCH), plus connue ous le nom de maladie de Crôhn, c’est une maladie qui touche le côlon. Par la suite on m’apprendra que j’ai une malformation des voies biliaires (en relation avec le foie). Je dois prendre des médicaments matin et soir « à vie ». S’en suit pleins d’autres problèmes que je vous épargnerai. Puis en 2013 mon médecin généraliste pense que je suis atteint de la maladie de Steinert (Maladie liée à une dégénérescence musculaire progressive). Du coup je réalise plusieurs tests et le diagnostic final indique que je ne suis pas atteint de cette maladie. Cette période très stressante de ma vie m’a beaucoup appris et après cette dernière peur je décide de prendre ma vie en mains au lieu de la subir. En Août 2014 je prend la décision de changer mes habitudes. Je mange beaucoup plus sainement et je lis à présent ( moi, l’élève qui téléchargeait les résumés de livres à lire à l’école ). Ces deux nouvelles habitudes ont changé ma vie. Je lisais des livres sur le bonheur, du style » Comment être heureux » ? J’apprenais tellement de choses ! Puis un beau jour j’ai eu la chance de tomber sur le livre Best Seller de Louise Hay » Transformez votre vie, une pensée positive peut changer votre vie « . Et c’est ce qu’il s’est passé, ma vie a été bouleversé. J’ai changé ma façon de voir les choses et mon comportement ainsi que mes habitudes ont changé. Aujourd’hui ma maladie a disparu. Je dors merveilleusement bien, j'ai réussi à trouver la fille qu'il me fallait car j'ai confiance en moi à présent et je me sens en super forme! Je suis beaucoup plus joyeux et reconnaissant pour la vie que j’ai. Et surtout je suis beaucoup plus sûr de moi et MOTIVE pour vivre MA vie. Pour y arriver j’ai simplement mis en pratique les conseils des spécialistes, des meilleurs dans leur domaine. En effet la meilleur façon d’atteindre ses objectifs est d’apprendre de celles et ceux qui sont déjà passés par là et qui ont réussis. MES PASSIONS sont: – le fonctionnement du corps humain et comment faire pour l’utiliser au maximum de ses possibilités. – le rôle de la psychologie dans nos relations, notre travail, notre santé, nos rêves …