Manger du bon gras c’est ce qu’il nous faut pour vivre mieux

Le gras est nécessaire dans notre alimentation. Que ce soit pour prendre du muscle, pour se sentir plus en forme ou… pour PERDRE DU POIDS.

En effet, oui! On peut même maigrir grâce au gras. C’est ce que nous apprend les auteurs Zana Morris et Helen Foster dans leur livre « Mincir en mangeant gras ». Avec leur méthode, vous pouvez perdre 5 kilos en 14 jours.

( Vous pouvez cliquer sur ce lien si vous voulez en savoir plus sur cette méthode : http://www.leparisien.fr/informations/je-n-ai-jamais-eu-faim-26-04-2015-4724775.php )

 

 

Nous avons grandi (la plupart) avec cette pensée que le gras (la graisse) c’est mauvais et qu’il faut éviter d’en manger, sinon on devient énoooorme 🤪!  Quand j’ai commencé à m’entraîner, à faire un peu de musculation j’ai remarqué que l’alimentation que je devais prendre contenait parfois beaucoup de graisse comme dans les noix de cajou et les amandes par exemple. Je ne comprenais pas pourquoi il y avait autant de gras, pourquoi au final ça avait l’air si mauvais alors que pourtant ce sont des aliments naturels. Quand j’en mangeais je me sentais bien donc j’ai continuer à en consommer tout de même puis je me suis renseigné sur le sujet. J’ai donc découvert qu’effectivement cette alimentation était riche en graisse mais que c’était du bon gras. 

Manquait plus qu’à savoir quelle est la différence entre le bon gras et le mauvais gras pour améliorer encore plus mon alimentation.

 

« Dire que le gras fait grossir est aussi bête que de prétendre que les légumes verts font verdir ». 

Dr Uffe Ravnskov (expert danois en matière de cholestérol)

 

 

 

Dans cet article je vous parle de l’action du gras sur notre corps et quel type de gras nous devrions privilégier pour nous porter mieux chaque jour. 

> Temps de lecture : 5 minutes

 

 

 

 

 

L’action du gras sur notre corps

 

 

Les graisses nous donnent de l’énergie et protègent nos organes vitaux. Elles agissent comme messager en aidant les protéines à faire leur travail. Elles sont aussi à l’origine des réaction chimiques qui aident à contrôler la croissance, la reproduction, la fonction immune…

Le principal type de graisse que nous consommons, les triglycérides, est spécialement conçu pour le stockage de l’énergie. Parce qu’il absorbe deux fois plus d’énergie que les glucides et les protéines. Pour 1 gramme de graisse, on y trouve 9 calories. Pour 1 gramme de glucide ou de protéine on y trouve 4 calories. La plupart des gens diraient:

 » Bah on grossit alors quand on mange du gras »!?

La qualité des calories n’est pas la même pour chaque aliment. La nourriture que l’on ingurgite va créer des gênes de santé OU de maladie. Elle va ordonner à ces gênes de stocker la graisse ou de la brûler. Ce qui est embêtant c’est que de nos jours on se soucie BEAUCOUP PLUS du nombre de calories qu’un aliment peut contenir que de sa qualité.

 

Exemple au Mc Do où on vous montre clairement combien de calories contient le Big Mac!

Les calories du Big Mac et les calories d’un avocat ne sont pas du tout les mêmes!

 

L’étude de l’institut national de la santé (USA)

Kevin Hall, de l’institut national de la santé aux Etats-Unis, s’est aperçu que quand une personne mange plus de grammes de gras et qu’une autre personne avec la même quantité de glucides pour les deux (c’est-à-dire la même dose de pâtes pour les deux) eh bien la première brûle 100 calories de plus que la seconde dans la journée. Sur un an ça signifie une perte d’environ 5 kilos sans faire plus de sport qu’à l’heure actuelle. De plus, il a découvert que de manger du gras de bonne qualité diminue notre envie, parfois excessive, de manger. Ce qui nous empêche de prendre du poids tout en ayant l’impression d’avoir suffisamment mangé.

Avec tous les régimes qui existent, et d’après les statistiques qui en résultent, on constate que seulement 10 % des gens qui perdent du poids arrivent à se stabiliser pendant un an. Elles craquent BIEN AVANT.

 

 

 

Autre étude, celle du Dr Ludwig à Harvard

Il a comparé les régimes riches en graisses et pauvres en glucides avec les régimes riches en glucides et pauvres en graisses. C’est le régime riche en graisse qui a montré les meilleurs résultats.

Il est allé plus loin ensuite en observant les résultats d’un groupe qui suivait le premier régime (avec plus de gras) et d’un autre groupe qui suivait le second (avec plus de glucides), puis à la moitié de l’expérience, ils ont échangé les rôles. Ce qu’il a découvert c’est que le groupe qui suivait le premier régime (riche en gras), brûlait 300 calories de plus par jour que le second. Sans compter l’amélioration du taux de cholestérol et de la santé en général.

 

 

 

Ce qu’il faut retenir :

Quand on mange gras on stocke plus de calories que si on prend des glucides ou de la protéine ( 9 calories pour 4 calories ). Donc on pourrait se dire qu’il est préférable de limiter son apport en aliment gras. Mais non les amis, ne faisons pas cette erreur 😃! En effet, nos cellules graisseuses sont contrôlées par la qualité et le type de nourriture que nous mangeons. C’est pour cette raison qu’il est préférable de choisir un régime (pour celles et ceux qui en auraient besoin 🤪) comprenant de bonnes graisses et des fibres et donc diminuer son apport en glucides et sucres raffinés (Viennoiseries, Bicuits…).

 

 

 

 

 

Quels gras choisir pour nous porter mieux

 

 

Quel aliment gras choisir pour une bonne santé

( En complément vous pouvez feuilleter cet article écrit auparavant :

http://retrouvetavitalite.fr/bien-manger-etre-heureux/ )

Acides gras saturés : A limiter!

 

Fromage, beurre, viandes grasses, biscuits sucrés/salés…

Ils sont nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme mais nous les consommons en trop grande quantité. C’est pourquoi la plus grande cause de mortalité de nos jours est les maladies cardio-vasculaires dues à cette nourriture.

 

 

Acides gras insaturés : 3 catégories

 

  • Les Oméga-3 : à favoriser

 

Les poissons gras (Thon, saumon, maquereau, sardines…), l’huile de Colza, les noix, certains légumes comme le choux ou la mâche.

Ces acides gras sont un allié indispensable dans la réduction de risques de maladies cardio-vasculaires. + Rôle majeur dans le développement des muscles, du cerveau et des os.

 

  • Les Oméga-6 : à limiter

 

Viande grasse, le beurre, le fromage, l’huile de (du professeur) tournesol ou de nombreux plats industriels. 

Tout comme les gras saturés, on les consomme en excès aujourd’hui, ce qui augmente nos risque de contracter des maladies cardio-vasculaires.

 

  • Les Oméga-9 : à favoriser

 

Huile d’olive, avocat, noisettes, amandes. 

Aide à réduire le taux de cholestérol et favorise la prévention du diabète.

 

Les acides gras « trans », à fuir!

 

Viennoiseries, biscuits sucrés/salés, céréales, margarine, produits à base de pâte feuilletée.

Ce sont des graisses issues de l’hydrogénation, un processus qui modifie la structure des molécules d’acides gras afin de leur donner une texture plus ferme et d’augmenter leur durée de conservation.

 

 

 

Aujourd’hui, nous avons tous ce problème, c’est que nous mangeons trop de mauvais gras (ainsi que trop de mauvais sucre). On consomme peu d’Oméga-3 et Oméga-9, ne mangeons pas moins gras, MAIS mangeons du BON GRAS 😉.

 

Raph, « Coach mental et physique »

(aide les personnes voulant + de santé et d’énergie dans leur vie)